A Walk Into Street Art

Curator : Yannick Boesso, director of Urban Art Fair

En ligne depuis le 04/03/2018

Explorez une ville unique qui rassemble les oeuvres emblématiques de Banksy, JR, Obey, Keith Harring, Vhils, des trains du NYC 80’s underground scene, et beaucoup d’autres surprises.

Visiter

 

Présentation de l’exposition

 

Pour la seconde exposition en réalité virtuelle de UMA, Yannick Boesso, directeur de Urban Art Fair, a rassemblé une sélection des plus grands chefs-d’œuvre du Street Art.

Le visiteur pourra arpenter une ville rêvée et bâtie pour l’occasion. Les murs iconiques de Banksy, JR, Obey, Jef Aérosol, Ernest Pignon Ernest se dressent aux côtés des graffs pionniers du street art et des trains historiques du New York des années 80.

Tandis que les oeuvres demeurent souvent attachées à leurs lieux de création, UMA propose de les faire voyager au-delà des contraintes du réel.

Le Street Art est voué à une quête perpétuelle de légitimité auprès des musées comme des pionniers du graffiti. L’exposition en réalité virtuelle sur UMA permet de répondre à cette double aspiration en offrant aux œuvres un espace muséal, sans rompre avec l’identité urbaine. Par sa diversité, sa popularité et son ancrage dans le présent, le Street Art est un prisme de réflexion accessible à tous. Un axe fort pour UMA, Universal Museum of Art, le premier musée en réalité virtuelle accessible à tous, partout, tout le temps, gratuitement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le mot du commissaire d’exposition

Bercé par une quête perpétuelle de légitimité auprès des musées comme des pionniers du graffiti, l’art urbain se caractérise par ses codes, sa diversité, sa popularité et son ancrage dans le présent. Il est un prisme de réflexion accessible à tous.

Dans un musée virtuel et universel, comment sélectionner des œuvres – des murs, plus précisément – et être certain qu’ils soient représentatifs du mouvement ? C’est tout simplement impossible. L’histoire ne nous offre pas assez de recul pour extraire l’essence de ce qui pourrait s’avérer être, si la compétition est art, le plus grand mouvement de notre époque.

« A Walk Into Street Art » est une parenthèse non exhaustive, une fenêtre. On y entrevoit la volonté de faire interagir les œuvres et leurs contextes en élargissant le propos des artistes vers un sens universel.

Yannick Boesso